10 fautes de français à éviter

OrthographeAu cours de mes transcriptions, je me suis amusée à relever certaines fautes de français récurrentes. Je les corrige bien sûr systématiquement, mais je suppose que les intervenants en question n’ont pas toujours conscience que leurs phrases ne sont pas correctes.

En voici quelques exemples (les phrases fautives sont en italique, les phrases corrigées sont en gras).

  1.  « Malgré que cette femme soit malade, elle vient travailler tous les jours. »
    Cette tournure étant critiquée, on dira plutôt :
    « Bien que cette femme soit malade, elle vient travailler tous les jours. »

     

  2.  « Il ne se passe pas de jour sans que son employeur ne se mette en colère. »
    L’utilisation du « ne » est inutile (la négation est exprimée par « sans ») :
    « Il ne se passe pas de jour sans que son employeur se mette en colère. »

     

  3.  « Le bâtiment a été édifié sans que les voisins ont été avertis. »
    La locution « sans que » est toujours suivie du subjonctif :
    « Le bâtiment a été édifié sans que les voisins aient été avertis. »

     

  4.  « Cette construction est relativement assez récente. »
    Les deux adverbes « relativement » et « assez » étant synonymes, leur utilisation conjointe constitue un pléonasme. On dira donc, au choix :
    « Cette construction est relativement récente. »
    « Cette construction est assez récente. »

     

  5.  « La situation était complexe et pouvait porter à confusion. »
    L’expression exacte est « prêter à confusion » :
    « La situation était complexe et pouvait prêter à confusion. »

     

  6.  « Ce point ne souffre d’aucune contestation possible. »
    Quand le verbe « souffrir » a le sens d’« admettre », il se construit sans préposition :
    « Ce point ne souffre aucune contestation possible. »
    En revanche, quand il a le sens d’« avoir mal », il se construit avec la préposition « de » : « Il souffre de rhumatismes. »

     

  7.  « J’attire votre attention que le délai d’appel sera bientôt expiré. »
    L’expression correcte est « attirer l’attention sur », suivie d’un nom :
    « J’attire votre attention sur le fait que le délai d’appel sera bientôt expiré. »

     

  8.  « Tout cela résulte d’une soi-disant maladresse. »
    « Soi-disant » signifie « qui prétend être » et ne peut donc s’appliquer qu’à une personne. Il est préférable de dire :
    « Tout cela résulte d’une prétendue maladresse. »

     

  9.  « Vous n’êtes pas sans ignorer que les enjeux sont très importants. »
    Cette phrase signifie « vous ignorez » ; si le sens souhaité est « vous savez », l’expression correcte est la suivante :
    « Vous n’êtes pas sans savoir que les enjeux sont très importants. »

     

  10.  « Je vous prie de croire, Monsieur le Juge, en l’assurance de ma parfaite considération. »
    Deux fautes à noter dans cette phrase :
    – Dans ce sens, le verbe « croire » se construit avec la préposition « à ».
    – Dans les formules de politesse, le verbe « croire » ne s’emploie ni avec « l’assurance », ni avec « l’expression ». Il vaut donc mieux écrire :
    « Je vous prie de croire, Monsieur le Juge, à ma parfaite considération » ou « Je vous prie de recevoir, Monsieur le Juge, l’assurance de ma parfaite considération. »

2 réflexions au sujet de « 10 fautes de français à éviter »

  1. Bonjour Claudia,

    « Davantage » est un adverbe qui peut le plus souvent être remplacé par « plus ».
    Ex. Larousse : Je ne demande pas davantage (= je ne demande pas plus).
    Ex. Veux-tu davantage de sucre ?

    « D’avantage » est une locution formée avec le nom « avantage ».
    Ex. Larousse : Je ne demande pas d’avantage (= je ne demande pas de privilège).
    Ex. Elle n’a pas d’avantage à agir ainsi.

    Est-ce que c’est plus clair maintenant ?

  2. Bien… Ça rafraîchit la mémoire… Mais j’ai un problème avec « d’avantage et davantage »… Quand j’étais plus jeune je savais faire la différence mais à présent je bloque chaque fois là dessus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *