L’accord du verbe avec un sujet collectif

OrthographeN’avez-vous jamais hésité sur l’accord du verbe dans les phrases dont le sujet est un nom collectif ?

Une dizaine d’exemples (suffira ou suffiront ?) pour notre démonstration.

Un nom collectif est un nom au singulier représentant une pluralité d’éléments : armée, bande, centaine, colonne, dizaine, ensemble, file, foule, groupe, horde, infinité, majorité, masse, millier, minorité, multitude, nombre, paquet, quantité, ribambelle, stock, totalité, troupeau

Il est souvent suivi d’un complément au pluriel : colonne de chars, ensemble d’éléments, majorité de votants, million d’habitants, quantité de documents, ribambelle d’enfants, stock de marchandises

Dans ce cas, lorsque le nom collectif est sujet, faut-il accorder le verbe au singulier ou au pluriel ?

Accord avec le nom collectif sujet

En principe, l’accord se fait avec le nom collectif, notamment dans les cas suivants :

• le nom collectif est employé sans complément :

La meute se regroupa derrière son chef.
Une minorité entend imposer son point de vue.

• le nom collectif est suivi d’un complément et précédé d’un déterminant défini, possessif ou démonstratif (le, la, les ; mon, ma, mes ; ce, cette, ces…) :

La file de voitures s’est arrêtée.
Cette masse de manifestants a forcé le cordon de sécurité.
Sa bande de copains l’attend au café du coin.

Attention cependant au sens de la phrase :

Le paquet de journaux que j’ai reçu.
Le paquet de journaux que j’ai lus.

Accord au choix selon l’intention

Lorsque le nom collectif est suivi d’un complément et précédé d’un déterminant indéfini (un, une), l’accord du verbe se fait selon l’intention ou le sens de la phrase :

• soit avec le nom collectif sujet si l’on veut insister sur l’idée d’ensemble :

Une foule de curieux se pressait derrière la barrière.
Une infinité d’astres éclaire le ciel.
Un troupeau de vaches paissait tranquillement dans le pré.

• soit avec le complément du nom si l’on veut mettre en valeur l’idée de pluralité :

Une centaine d’élèves participent à ce spectacle.
Une multitude de communes sont encore mal desservies par les transports en commun.
Un grand nombre d’années se sont écoulées.

Accord avec « la plupart de »

Avec « la plupart de », l’accord du verbe se fait toujours avec le complément :

La plupart de ces ouvrages sont des classiques.
La plupart de son temps est consacré à la musique.
La plupart de ses œuvres sont restées inachevées.

Lorsque le complément est sous-entendu, on met le verbe au masculin pluriel :

La plupart se sont trompés sur cette question.

Attention ! Avec « la plupart d’entre nous » et « la plupart d’entre vous », le verbe s’accorde à la troisième personne du pluriel :

La plupart d’entre nous croyaient à sa réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *