Bien utiliser les abréviations

PenIl peut être pratique dans certains textes d’utiliser des abréviations, par souci de simplification ou pour gagner de la place par exemple. C’est le cas le plus souvent dans les tableaux, les notes de bas de page et les références entre parenthèses.

Il faut cependant respecter certaines règles, et veiller à ce que les abréviations employées soient bien compréhensibles par tous. Il est conseillé notamment d’utiliser toujours la même forme dans un texte et, si nécessaire (en particulier s’il ne s’agit pas d’une abréviation conventionnelle), d’en préciser le sens à la première occurrence.

Les règles d’abréviation

Il existe plusieurs façons d’abréger :

1. En supprimant les lettres finales que l’on remplace par un point : la suppression se fait toujours avant une voyelle, la dernière lettre de l’abréviation étant une consonne.

adverbe
chapitre
environ
idem

adv.
chap.
env.
id.

avenue
droit
et cætera
exemple

av.
dr.
etc.
ex.

2. En supprimant des lettres au milieu du mot : l’abréviation n’est alors pas suivie d’un point.

boulevard
faubourg
sainte
temps

bd
fg
Ste
tps

Compagnie
Établissements

quelqu’un
toujours

Cie
Ets
qqn
tjrs

3. En utilisant un sigle, c’est-à-dire en reprenant uniquement les initiales d’un groupe de mots (chaque lettre se prononce alors séparément).

centre hospitalier universitaire
Centre national de la recherche scientifique
ce qu’il fallait démontrer
Organisation des Nations unies
réduction du temps de travail
Société nationale des chemins de fer

CHU
CNRS
CQFD
ONU
RTT
SNCF

Les sigles s’écrivent en majuscules, le plus souvent sans points.

4. En utilisant un acronyme. Il s’agit d’un sigle qui se prononce comme un mot ordinaire, ou d’un groupe de plusieurs lettres initiales.

courrier d’entreprise à distribution exceptionnelle
Centre national d’études spatiales
Institut national de la santé et de la recherche médicale
pacte civil de solidarité
syndrome d’immunodéficience acquise

CEDEX

CNES

INSERM

PACS
SIDA

cedex

Cnes

Inserm

pacs
sida

Les acronymes peuvent s’écrire en majuscules (comme les sigles), ou en minuscules lorsqu’ils sont très courants (s’il s’agit de noms propres, ils conservent évidemment la majuscule initiale).

Les abréviations conventionnelles

Certaines abréviations courantes ont été fixées par l’usage et doivent être utilisées sans modifications. En voici quelques exemples :

Titres de civilité

monsieur
madame
mademoiselle
maître
docteur
professeur

M.
Mme
Mlle
Me
Dr
Pr

messieurs
mesdames
mesdemoiselles
maîtres
docteurs
professeurs

MM.
Mmes
Mlles
Mes
Drs
Prs

Mr n’est pas l’abréviation de monsieur, mais celle de mister en anglais.

Les titres de civilité ne peuvent s’abréger que s’ils sont suivis du nom, du prénom ou de la fonction de la personne dont on parle.

Il faut penser à mettre une espace insécable entre le titre abrégé et le nom qui le suit.

Nombres ordinaux

Pour abréger les nombres ordinaux, on écrit le nombre en chiffres suivi de la ou des dernières lettres en exposant :

premier
second
troisième
vingtième
centième

1er
2nd
3e
20e
100e

première
seconde

1re
2nde

premiers
secondes
troisièmes
vingtièmes
centièmes

1ers
2ndes
3es
20es
100es

La forme 1ère, 2ème, etc. est fautive.

Unités de mesure

Longueur :
kilomètre
– mètre
– centimètre
– millimètre

  
km

m
cm
mm

Superficie :
kilomètre carré
– mètre carré
– hectare
– are

  
km²


ha
a

Volume :
litre
– centilitre
– millilitre
– mètre cube

  
l

cl
ml
m3

Masse :
tonne
– kilogramme
– gramme
– milligramme

  
t

kg
g
mg

Temps :
jour
– heure
– minute
– seconde

  
j

h
min
s

Autres :
kilomètre par heure
– kilowattheure

  
km/h


kWh

Les abréviations des unités de mesure ne prennent pas la marque du pluriel et ne sont pas suivies d’un point.

Elles ne sont utilisées que lorsqu’elles sont précédées d’un chiffre, dont elles sont séparées par une espace insécable.

Symboles

et
paragraphe
euro

&
§

est égal à
pour cent
degré Celsius

=
%
°C

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *